actualités


Max à table lance une levée de fonds pour accélérer son développement

13/01/2016

Max à table, le fast good burgers connecté, lance une campagne de crowdfunding sur Happy Capital. Objectifs : renforcer la plateforme digitale permettant de renforcer l’expérience connectée des clients et développer les franchises en France. Matthias Cadet, Président & Fondateur de Max à table, a participé à l’un des Grands Débats de FODALI 2015, le forum national des innovations en distribution alimentaire organisé tous les deux ans par le Grand Périgueux.

 

Dès son ouverture, en avril 2014 au cœur de Bordeaux, Max à table s’est démarqué en se positionnant comme un restaurant connecté offrant une cuisine « fait maison » autour d’un produit : le burger. Les écrans des tables interactives permettent notamment de consulter le menu, de jouer en attendant les plats... Depuis, son Président et Fondateur Matthias Cadet ne cesse de « cultiver » son concept. Véritablement « dopé » à l’innovation, il vient de lancer une levée de fonds via un financement participatif avec prise de participation dans le capital du groupe sur la plateforme Happy Capital. Objectif : réunir 350 000 euros.

 

Renforcer l’interaction et l’expérience client

 

Ces fonds serviront à finaliser le développement de la plateforme « Max’Eat everywhere » qui permet d’interfacer le site web marchand, l’application mobile marchande, les caisses enregistreuses et les tables interactives des restaurants. Résultat : dès sa deuxième visite, le client est reconnu automatiquement. Via la table interactive, il est interpellé par son prénom, il reçoit des suggestions de plats, qui plus est, adaptés à ses goûts (exemple : une intolérance au gluten) et à ses habitudes de consommation (antériorité des commandes). Le programme de fidélité intégré permet de lui offrir un café ou un apéritif par exemple. Et l’addition peut être réglée directement.

 

Toujours plus innovantes, les nouvelles tables interactives offrent également plus de jeux, des quiz, des blinds tests géants en simultané, et des tchats sont possibles entre les convives du restaurant.

 

Au-delà, il s’agit de cultiver l’interaction avec les clients avant et après leur visite. « Des questions pourront leur être posées pour mesurer leur satisfaction sur un plat ou pour tester une idée de jeu à proposer sur les tables interactive par exemple », précise Matthias Cadet. En d’autres termes, l’offre évoluera au plus près des besoins des clients.

 

Développer la franchise Max à table en France

 

Fort de son concept innovant, Matthias Cadet entend le développer sous la forme de franchises. La campagne de financement participatif permettra donc également à financer la communication pour « recruter » des franchisés. Une quinzaine de candidats en France et en Europe sont d’ores et déjà sur les rangs. Pour Matthias Cadet, l’objectif est clair : « nous souhaitons être la première enseigne de restauration connectéede France ». A suivre donc...

 

 

Happy Capital : Le financement participatif (ou crowdfunding) consiste à faire financer son projet par la foule. Happy Capital est la plateforme de financement participatif pour tous les porteurs de projet quel que soit leur stade de vie et leur secteur d'activité. Happy Capital a réalisé l'une des plus grosses levées de fonds en France : plus de 800 000 € pour un vaccin thérapeutique contre le sida pour la société Biosantech.


Pour investir dans le groupe Max à table : campagne de crowdfunding sur Happy Capital