actualités


Fruits & légumes : les consommateurs privilégient la proximité

18/04/2016

L’étude de FranceAgriMer, réalisée par l’institut d’études CSA, vise à mieux connaître les consommateurs et acheteurs de fruits et légumes. Parmi ses résultats, à noter notamment l’intérêt porté par les consommateurs sur le choix du circuit de distribution...

 

Un peu moins de 8 panélistes sur 10 déclarent accorder de l’importance aux circuits de distribution. Et, 61% déclarent préférer privilégier l’achat des fruits et légumes en commerce de proximité plutôt qu’en hyper/supermarché. Mais, dans la pratique, les achats de fruits et légumes se font essentiellement dans trois circuits de distribution : l’hypermarché (environs 60% des répondants), le supermarché (environ 51%) et les marchés (environ 45%). Les magasins spécialisés ou les circuits courts, tels que la vente directe chez les producteurs sont fréquentés par un nombre moins important de consommateurs.

 

Le goût = le premier critère d’achat

Autre enseignement : les critères de choix. Lorsque les répondants choisissent leurs fruits et légumes, ils prennent avant tout en compte la fraîcheur (le critère le plus important), loin devant la qualité et le goût. L’achat des fruits et légumes s’oriente davantage vers des produits connus, les consommateurs préférant rester sur des valeurs sûres. A noter que le « fait maison » tient une part importante dans le quotidien des panélistes, déclarant que la quasi-totalité des fruits et légumes consommés sont cuisinés maison.

 

Une demande de proximité importante

L’étude fait ressortir une importance notable accordée à l’origine des fruits et légumes (pays d’origine, région d’origine) pour les consommateurs. Le mode de production a également son importance : la majorité des répondants consomme ou préfère acheter les fruits et légumes issus d’un mode de production respectueux de l’environnement et des hommes. Les consommateurs se disent très sensibles aux démarches écologiques et éco-responsables.

 

La saisonnalité : très présente dans les esprits mais moins dans les assiettes

Enfin, on observe une consommation réelle de fruits en lien avec la saisonnalité. Mais ce lien avec la saisonnalité est moins probant pour la consommation de légumes, ces derniers étant présents sur les étals tout au long de l’année. Malgré des consommateurs très affirmatifs sur l’attention portée au respect de cette saisonnalité, les faits tendent à démontrer le contraire.

 

Un étude FranceAgriMer CSA

L’étude de FranceAgriMer, réalisée par l’institut d’études CSA, vise à mesurer et à suivre dans le temps les habitudes et niveaux de consommation des fruits et légumes auprès des adultes consommateurs. L’étude s’est déroulée sur une année, de décembre 2015 à octobre 2015, afin de suivre les acheteurs sur les 4 saisons. 700 panélistes représentatifs de la cible (selon la méthode des quotas) ont été interrogés.

 

EN SAVOIR PLUS :